faites-entrer-lart-dans-votre-vie

Faites entrer l’art dans votre vie

Acquérir une première œuvre d’art n’est pas un acte d’achat anodin. C’est une expérience à part entière. C’est l’histoire d’une vie en 3 actes. 

 La rencontre

Au commencement était l’œuvre, longtemps convoitée ou découverte au hasard. Vous la voyez et vous savez que c’est elle.

Vient ensuite la rencontre, timide, où l’excitation revêt le masque froid de l’assurance. Vous l’approchez, vous l’observez, vous l’appréhendez dans toute sa splendeur. Cet instant est bref. Suit une féroce hésitation. Un moment de déchirement où la raison se confronte au désir irascible de posséder la chose.

oeuvre d'art

Vous renoncez, vous vous détournez de l’objet tant souhaité, sûr de faire le choix le plus sage. C’est alors que vous frappe une lucidité pleine de dévorants regrets. Le besoin de revenir en hâte sur vos pas vous prend tout entier. Vous vous contenez pour ne pas courir vers elle. L’angoisse vous tient, peur insoutenable de la voir déjà envolée, ou pire, entre les mains d’un autre. Soudain, la voilà. L’apercevoir suffit à vous apaiser. Cette fois c’est sûr, vous ne la laisserez plus.

Dénicher sa première œuvre d’art est toujours une expérience forte dont on ne saurait cerner l’ampleur avant de l’avoir vécue. Une véritable rencontre du cœur qui vous marque à jamais. Vous croisez son regard et vous vous remémorez cet instant, tantôt avec délice, tantôt avec nostalgie. Ce lien du souvenir qui vous unit est insoluble.

La vie à deux 

Faire entrer une œuvre d’art dans votre vie est semblable à prendre pour compagne la femme rêvée de Paul Verlaine. « Elle n’est, chaque fois, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre ». Changeante au gré des lumières et des humeurs, vous avez le plaisir de la redécouvrir chaque jour. Vous l’apercevez et chaque fois de nouveaux sentiments vous envahissent. 

Immobile, silencieuse et pourtant, si vivante, l’œuvre provoque en vous de tumultueuses interrogations. À ses côtés, vous aiguisez votre regard sur le monde. En sa compagnie, vous tentez de percer le sens caché des choses. De vos muets échanges, vous sortez grandi.

La mise à nu

 

Une œuvre d’art ne triche pas. Authentique et sincère, aucun fard ne saurait dissimuler qui elle est. Et vous, vous l’avez choisie. Elle a su éveiller quelque chose au plus profond de vous. Elle est entrée en résonance avec votre être. Confrontation ou confortation, en sa compagnie, vous êtes face à vous. À ses côtés, vous êtes vrai, réconcilié avec votre nature.

Exposée à la vue de tous, l’œuvre ouvre grand une fenêtre sur votre âme. Inutile de feindre. À travers elle, vous levez le voile et montrez à tous ce qu’ils ne sauraient percevoir. Vulnérabilité ou force ? Cette décision vous appartient. Une chose est sure, vous faites le choix de l’entière sincérité.

Épilogue

Si certains cœurs d’artichaut se lancent au moindre coup de foudre, acquérir une œuvre d’art reste un acte qui nécessite un minimum de réflexion. Avant de vous lancer, faites entrer l’art dans votre vie. Courez de musées en vernissages, d’expositions en galeries. Nourrissez-vous de ce que les œuvres vous enseignent.

L’acquisition est certes une rencontre avec l’objet. C’est également une rencontre avec un artiste. L’œuvre renferme une part de lui, à un moment précis de sa vie. Apprenez à connaître les artistes, leurs histoires, leurs ambitions. Leurs récits vous aideront à prendre la bonne décision.