Calculer son budget immobilier

Comment calculer son budget pour un achat immobilier neuf ?

Ça y est, c’est le coup de cœur : vous êtes séduit par l’un de nos programmes immobiliers ! Bien de qualité, excellente isolation et garanties solides, vous décidez de sauter le pas.. Greenstone vous conseille pour connaître tous les pôles de dépenses liés à l’achat de votre bien immobilier neuf : calcul de votre capacité d’emprunt, frais d’acquisition réduits, dépenses à prévoir…

Calcul de votre capacité d’emprunt

Dès la genèse de votre projet, commencez par faire vos comptes en déterminant le montant de votre épargne et votre capacité d’emprunt, afin d’avoir une vision claire de vos possibilités d’achat. Réfléchissez en fonction de votre situation personnelle : évaluez vos dépenses quotidiennes, vos enveloppes loisirs, voyages et imprévus pour être certain de ne pas bousculer votre quotidien.

Les établissements bancaires ou les courtiers spécialisés sauront déterminer votre capacité d’emprunt. Les banques suggèrent généralement de ne pas excéder un taux d’endettement de 33% de vos revenus nets mensuels.

Des frais d’acquisition réduits lors de l’achat d’un bien neuf

Acheter un bien neuf ? C’est le bon plan ! Vous bénéficierez de frais d’acquisition réduits :

  • Frais d’acte (appelés « frais de notaire ») : s’ils représentent généralement 8% du prix de vente dans l’ancien, ces frais sont 3 fois moins élevés dans l’immobilier neuf (2 à 3% environ). Ils comprennent les émoluments du notaire ainsi que d’autres taxes diverses perçues au profit de l’État et des collectivités territoriales. Ces frais sont obligatoires et retenus sur le montant de la transaction le jour de la signature de l’acte définitif de vente.
  • Charges de copropriété : L’achat d’un appartement implique également des charges de copropriété (entretien des parties communes, travaux éventuels). Toutefois, dans une résidence neuve, le fonctionnement de la copropriété entraîne des charges bien moins importantes que dans un immeuble ancien, puisque tout vient d’être construit. Le montant de ces charges est défini par le budget prévisionnel, préparé par le syndic et voté par l’assemblée générale.

Des dépenses à prévoir

Et pour encore plus de précision dans le calcul de votre budget prévisionnel, anticipez également vos dépenses annexes aux frais d’acquisition.

  • Taxe foncière : Dans le neuf, les acheteurs bénéficient généralement d’une exonération pendant 2 ans à compter du 1er janvier qui suit l’achèvement de la construction. Néanmoins, certaines villes peuvent décider de maintenir leur part et ainsi rendre l’exonération seulement partielle.
  • Frais d’aménagement : Très variables, ces frais dépendent de votre situation mais sont à considérer lors de l’achat.
  • Taxe d’habitation : Si celle-ci est supposée être progressivement supprimée, elle est encore obligatoire et son montant varie selon les communes. Sachez toutefois qu’en cas d’investissement locatif, cette taxe sera à la charge de votre locataire !

Ces frais sont très variables et dépendent de la situation et les priorités de chaque acheteur. De plus, jusqu’en décembre 2021, l’achat d’un logement neuf en zone tendue peut également vous permettre de bénéficier d’aides financières : Prêt à Taux Zéro (PTZ Neuf), réduction d’impôts Pinel en cas d’investissement locatif…

Chaque projet est unique : imaginez et construisez le vôtre !